La cartographie et le SIG dans les projets humanitaires

 

Comptant parmi les « nouveaux » domaines de l’humanitaire, le besoin en cartographie et SIG s’est renforcé avec la crise Ebola en Afrique de l’Ouest. Les domaines d’intervention sont principalement la collecte de données dans le cadre de projet ou d’études et le support en cartographie (inventaire ou statistique) pour les activités médicales, logistiques et « watsan ».

Quelques exemples dans lesquels l’activité SIG a été en assistance ou en pilotage:

  • #  Suivi épidémiologique d’une épidémie de choléra (Maputo, Mozambique)
  • #  Détermination de vaccination contre le choléra (Tete, Mozambique)Inventaire des infrastructures hydrauliques et sanitaires dans la Vallée de Port-à-Piment (Port-à-Piment, Haïti)
  • #  Étude de couverture vaccinale contre le choléra (Port-à-Piment, Haïti)
  • #  Recensement des ménages dans le cadre d’une Pulvérisation Intra-Domiciliaire contre la malaria (Ryansoso, Burundi)
  • #  Étude de mortalité infantile et recours aux soins de santé maternels (Kenema et Baama, Sierra Leone)
  • #  Cartographie des principales morbidités infantiles (Baama, Sierra Leone)